Pasteur, Palais de la Découverte, Exposition

Pasteur, l’expérimentateur

Vous avez sûrement déjà entendu ce nom : Pasteur !

 

Pasteur, Palais de la Découverte, Exposition

Pasteur… ce nom sonne souvent comme un écho pour bon nombre d’entre nous. C’est vrai, qui n’a pas une rue, une place, un lycée… qui s’appelle Pasteur ? Et pourtant, savons-nous vraiment qui était cet homme ?

Chimiste, biologiste, microbiologiste, médecin… quel domaine scientifique Louis Pasteur n’a-t-il pas expérimenté ? Un savant comme on n’en fait plus aujourd’hui, un touche-à-tout, un expérimentateur !

Pour ses 80 ans, le Palais de la Découverte de Paris propose de (re)découvrir cet homme, au parcours assez extraordinaire, à travers une exposition temporaire, visible jusqu’au 19 Août.

Pasteur, Palais de la Découverte, Exposition

 

Un passage par le prologue

L’exposition est présentée de manière plutôt originale : une forme théâtrale avec un prologue, 6 actes et un épilogue. Déjà, l’entrée nous met dans l’ambiance. On passe un rideau (certes fictif) pour déboucher face à Pasteur lui-même qui nous regarde du haut de son piédestal, au pied d’un très bel escalier de marbre. Le prologue nous propose de nous replacer dans le contexte historique de la vie de Pasteur : le 19ème siècle. Il s’agit alors d’une époque « d’ébullition des savoirs et des techniques ».

Pasteur, Palais de la Découverte, Exposition
 

Des dates marquantes

Louis Pasteur naît le 27 Décembre 1822 (je tiens à préciser, pour la petite anecdote, que j’ai donc visité l’exposition pour les 195 ans de Pasteur !) à Dole, dans le Jura, d’une famille de tanneurs (donc un environnement pas, ou peu, lié aux sciences). Il commence ses travaux sur les fermentations en 1856. En 1859, Pasteur débute ses études sur les « générations spontanées » à l’École Normale de Paris, ce qui lui a permis de vacciner des moutons contre la maladie du charbon en 1881.

 

Par « fermentation », comprenez un processus métabolique (dans le corps des êtres vivants) qui permet de convertir des nutriments organiques, en gaz ou en alcools par exemple, afin de créer de l’énergie.

 

Ces dates importantes de la vie de Pasteur sont inscrites sur une grande fresque qui fait le tour de la salle d’entrée. À côté de ces évènements de la vie de Pasteur, d’autres dates importantes : des avancées sociales, scientifiques ou la naissance d’œuvres artistiques. Tout ceci afin de replacer Pasteur dans son siècle et, pour le visiteur, lui présenter la scène, le contexte dans lequel a lieu cette pièce de théâtre. Une façon de se projeter près de 200 ans en arrière… Des petits écrans avec des manivelles permettent de faire défiler une frise chronologique avec plusieurs évènements marquants entre 1822 (naissance de Pasteur) et 1895 (mort de Pasteur).

Pasteur, Palais de la Découverte, Exposition

Pasteur, Palais de la Découverte, Exposition

Pasteur, Palais de la Découverte, Exposition
 

Des petits jeux simples et ludiques

Au centre de la salle, entourant le buste de Pasteur, on trouve deux tables avec des petites cartes. Un jeu où il faut remettre par ordre chronologique différents évènements qui ont abouti à de grandes découvertes (anesthésie, histoire de l’Homme et Préhistoire, photographie…). C’est un façon ludique d’initier les visiteurs à l’Histoire et peut-être de se réconcilier avec les dates. C’est aussi une façon de comprendre que, finalement, les grandes découvertes ne sont pas spontanées, mais résultent d’étapes, de tests… bref elles ont pris du temps ! Ces cartes sont aussi disponibles en braille, ce qui rend donc l’exposition accessible aux mal-voyants.

Pasteur, Palais de la Découverte, Exposition

Pasteur, Palais de la Découverte, Exposition

Pasteur, Palais de la Découverte, Exposition

 

Un tour dans l’Acte I

Pasteur, Palais de la Découverte, Exposition

On arrive ensuite à l’Acte I : Cristaux, Lumière, Dissymétrie. Cela fait référence, notamment, aux années de thèse de Pasteur qui a cherché à comprendre comment la structure des cristaux pouvait influencer leurs fonctions. Un petit jeu est présent afin de trier des cristaux en fonction de leur forme et ainsi comprendre que les différences sont parfois minimes et qu’un changement, même subtil, peut modifier les propriétés d’un cristal.

Pasteur, Palais de la Découverte, Exposition
 

Une visite de l’Acte II

Passage ensuite par l’Acte II : Fermentations. Cet acte montre au public que finalement de grandes découvertes peuvent résulter d’une question concrète du quotidien. Par exemple : comment contrôler la fermentation pour la fabrication du vin (une demande faite par Napoléon). Une façon de montrer que, finalement, les questions « basiques », posées par les citoyens, sont très intéressantes et peuvent amener à expliquer des phénomènes complexes.

Pasteur, Palais de la Découverte, Exposition
 

Une suite avec l’Acte III

Dans l’Acte III : La Génération Spontanée, les grands débats qui ont opposés les pro-et les anti-générations spontanées (dont Pasteur) sont présentés. Ces débats sont mis en scène sous la forme de citations issues des grands acteurs de cette controverse et à l’aide d’une vidéo illustrant les différentes expériences utilisées par Pasteur et Foucher (le principal détracteur de Pasteur). Une autre facette de la démarche scientifique est donc présentée au public : l’interprétation différente des résultats. En effet, des biais dans les analyses ou des lectures différentes des résultats peuvent conduire à des interprétations diverses. Celles-ci peuvent être vraies ou fausses et mènent souvent à des controverses.

Pasteur, Palais de la Découverte, Exposition

 

Un passage dans l’Acte IV

Avec l’Acte IV : Maladie des Ver à Soie, on découvre que Pasteur joue aussi au vétérinaire et que c’est la première étape pour comprendre que les « microbes » sont aussi responsables de maladies. Une conclusion qui sera aussi applicable à l’être humain et que l’on découvre avec l’Acte V : Maladies infectieuses et Vaccins.

 

Une visite de l’Acte V

Pasteur, Palais de la Découverte, Exposition

Pasteur s’est inspiré du médecin anglais Edward Jenner pour ses études sur la vaccination. Un support très original est mis à disposition dans ce nouvel acte. Il s’agit d’un mouton sur lequel des explications (vidéos) sont projetées afin de découvrir les « microbes » à l’origine de la maladie du charbon. Et, cerise sur le gâteau, ces explications (images animées) sont faites avec de la laine ! Le résultat est superbe ! Il y a également une petite expérience à faire avec des poules (fausses, bien sûr) pour comprendre comment rendre la vaccination efficace. Et on finit avec une petite vidéo en ombres chinoises expliquant les recherches sur la vaccination contre la rage. Sûrement l’une des découvertes les plus célèbres de Pasteur !

Pasteur, Palais de la Découverte, Exposition

Pasteur, Palais de la Découverte, Exposition

 

La maladie du charbon, aussi appelée fièvre charbonneuse, est une maladie infectieuse aiguë causée par la bactérie Bacillus anthracis. Les moutons sont les plus touchés : ils cessent de manger, ils piétinent, sont atteints de forte fièvre, foncent devant eux et tombent avec urines et diarrhées sanglantes. Les animaux meurent en moins de 4 heures, parfois en 10 minutes.

 

Fin avec l’Acte VI et l’Epilogue

Enfin, on finit avec l’Acte VI : Héritages et Prolongements qui présente les successeurs de Pasteur (jusqu’en 1930). Il s’agit notamment d’une vidéo un peu dans le style « infographie » avec beaucoup de dessins et de photos. Très bien faite !

L’exposition se termine avec l’épilogue : une salle toute blanche, pour rappeler les laboratoires d’aujourd’hui, et dans laquelle est présentée la nouvelle vision des micro-organismes…

En résumé, tout un très beau programme. Tout un très beau spectacle pour en apprendre plus sur ce grand homme de science ! L’exposition est bien présentée, on s’y croirait presque avec les jeux de lumière, les vidéos où on entend Pasteur parler… C’est vraiment une bonne idée de plonger le visiteur directement dans le contexte de la vie de Pasteur ! Cela lui permet d’avoir une idée des difficultés qu’il a pu rencontrer. Il peut aussi se rendre compte que les découvertes scientifiques prennent du temps et sont construites. De plus, bien que j’ai visité l’exposition en période de vacances scolaires, les salles sont spacieuses et bien agencées. Ce qui fait que l’on a de la place et que l’on ne se marche pas dessus. Je ne peux que vous conseiller d’aller y faire un tour ! Et de me donner vos retours ensuite…

Si vous voulez en savoir plus, sur les tarifs, les ouvertures… le site officiel est ici.

 

Est-ce que vous l’avez vue ? Qu’en avez-vous pensé ? Pensez-vous que l’exposition est accessible au grand public ?

Vous pourriez aussi aimer...

2 Comments

  1. […] cet article sur le nouveau blog La Science En Passant à ce lien […]

  2. […] mois. En ce moment, il s’agit de l’exposition Pasteur, dont je vous ai parlé dans cet article, là. Cette façon de faire donne un aspect éphémère et rare, qui du coup rend les expositions […]

Laisser un commentaire