Lyon Science Festival, Festival, Vulgarisation Scientifique

Si vous avez raté le Lyon Science Festival 2018

Un week-end de vulgarisation scientifique à Lyon…

 

Lyon Science Festival, Festival, Vulgarisation Scientifique

Le Lyon Science Festival a lieu, dans sa forme actuelle, depuis 3 ans à Lyon, comme son nom l’indique. C’est un évènement qui promeut le partage et la diffusion des sciences, grâce à des rencontres entre des scientifiques, des diffuseurs de science et le grand public. À l’origine, ce festival a été créé par des passionné.e.s de vulgarisation scientifique, des membres du Café des Sciences. Il s’agit d’un site internet qui agrège des contenus de vulgarisation scientifique variés. C’est une communauté de vulgarisateur qui l’a créé. Avant cette forme actuelle, les éditions de Lyon Science étaient donc beaucoup plus confidentielles. La première était une simple rencontre entre ami.e.s passionné.e.s de sciences et des vulgarisateurs. La deuxième était une mini-conférence sur les modèles des soirées radio-dessinées de Podcast Science. La toute première édition du format actuel a vu le jour il y a 3 ans après que l’équipe originale s’est associée avec ConférENS pour créer un projet beaucoup plus ambitieux.

Cette 3ème édition du festival a surtout voulu mettre en valeur la vidéo comme support de vulgarisation scientifique à travers notamment un petit concours vidéo et des conférences données par quelques vidéastes vulgarisateurs assez connus.

 

Un voyage à Lyon

Lyon Science Festival, Festival, Vulgarisation Scientifique

J’ai eu la chance de pouvoir me rendre à cet évènement et, en plus, c’était l’occasion pour moi de rencontrer (enfin !) la fantastique équipe de Big Bang Science Communication, donc une double satisfaction !

Me voici donc, samedi 3 Mars au matin en route pour l’aéroport de Bordeaux, à destination de Lyon. Je retrouve ma fine équipe et on se rend au Grand Amphithéâtre de l’Université de Lyon pour assister à la soirée vidéos de sciences, avec notamment, un concours de vidéos de vulgarisation scientifique.

 

De l’utilisation de la vidéo en vulgarisation scientifique

L’utilisation de la vidéo pour diffuser des connaissances scientifiques ne date pas d’hier, au contraire ! La première « chaîne » de vulgarisation scientifique, Connaissance du Monde, a été créée en 1945. Initialement, il s’agissait de conférences filmées au cours desquelles de grands explorateurs venaient commenter en direct les vidéos qu’ils avaient faites durant leurs expéditions. Puis, de plus en plus, de nombreux vidéastes ont voulu parler de sciences et des vidéos ont commencé à pulluler sur la plateforme YouTube. Certains, comme Dr Nozman ou Hygiène Mentale ont plusieurs milliers, voire millions, d’abonnés et leurs vidéos font aussi énormément de vues. La vidéo comme support de médiation scientifique a donc vraiment le vent en poupe et est plutôt prisée par les publics !

C’est un objet de médiation scientifique particulier et incontournable. Il est peu transmissif, mais de plus en plus de personnes le plébiscitent aujourd’hui. Il occupe de plus un espace encore vacant entre le grand public et les savoirs scientifiques. C’est souvent une étape plus simple que d’aller dans des lieux de diffusion des connaissances. Ces dernières années, il y a eu une augmentation du nombre de vidéastes de vulgarisation scientifique, qui s’est accompagnée de la création de communautés de réalisateurs et de codes visuels. Pourtant, les institutions muséales utilisent encore peu la vidéo.

Le festival Lyon Science a pour but de montrer et de discuter de ces nouveautés et améliorations dans le monde de la vidéo de vulgarisation scientifique.

 

Lyon Science 2018 : Ordre et Chaos

Cette année, le thème proposé était : « Ordre et Chaos » et on peut dire que les vidéastes et conférenciers invités ont été très inspirés…

Il faut savoir que le choix du thème se fait de manière démocratique, de même que la sélection des intervenants. De plus, les organisateurs essaient au maximum de respecter la parité femmes/hommes et veulent rendre le festival accessible au plus grand nombre, notamment aux personnes sourdes et malentendantes en traduisant une majorité de conférences en langue des signes française.

Autre chose de très intéressant et original avec ce festival, c’est que pendant chaque vidéo et chaque conférence, des dessinateurs croquent ce qu’ils entendent et comprennent, dont Phiip ou Valentine de Science de Comptoir, ce qui donnent parfois des œuvres assez… décalées !

 

Un concours de vidéos de vulgarisation scientifique

Le samedi soir avait lieu un petit concours de vidéos de vulgarisation scientifique avec 6 films en compétition. Florence Porcel (vidéaste et autrice), Fabrice Estèbe (réalisateur et producteur), Catherine Bourgain (généticienne et autrice) et Mathias Théry (réalisateur et auteur) composaient le jury. Les compétiteurs devaient respecter le thème, faire des vidéos de moins de 10 minutes et avaient seulement 45 jours pour réaliser leur film.

Les organisateurs ont distribué préalablement des cartons rouge et bleu au public afin qu’il puisse s’exprimer. Particulièrement lorsque les organisateurs voulaient l’avis de la salle.

Le premier film interrogeait sur les sentiments ; l’amour correspond-il plutôt à de l’ordre ou à du chaos ? Il a été réalisé par BrainWhy (Evinaa). La vidéo n’a pas forcément très emballé le jury, mais il a quand même voulu encourager la vidéaste. En effet, il n’y a malheureusement pas beaucoup de filles qui font des vidéos de vulgarisation scientifique.

La deuxième vidéo a fait beaucoup plus de débats, notamment avec la salle. En effet, elle avait pour sujet : « Hormone et contraception masculine » et a été réalisée par Thibault Féral. Le public a posé de nombreuses questions sur ce sujet assez délicat, mais finalement très intéressant. Le jury a jugé ce choix de sujet très courageux. La réalisation de la vidéo a plus au jury ; elle raconte une histoire et est originale car elle met une consultation médicale au cœur de l’histoire. Au vu des réactions de la salle, il est intéressant de constater que, pour beaucoup, en particulier les hommes, c’est un sujet délicat et souvent méconnu.

Lyon Science Festival, Festival, Vulgarisation Scientifique

Lyon Science Festival, Festival, Vulgarisation Scientifique

Je n’ai pas le temps de vous parler de toutes les vidéos, mais vous pouvez en retrouver certaines sur le site officiel, ici. Cependant, j’ai quand même envie de vous parler de la dernière, créée par Martin Dutrait. Martin est malentendant et maîtrise donc parfaitement la langue des signes françaises (LSF). Il a proposé une vidéo intégralement en LSF dont le sujet était les empreintes digitales. C’est assez fascinant à voir, car Martin est, en plus, très doué en mimes. Ce qui rend donc sa vidéo très vivante et finalement (presque) compréhensible pour des « entendants ». J’avoue quand même que, malgré tout, une vidéo sans aucun son, je trouve cela assez angoissant…

Lyon Science Festival, Festival, Vulgarisation Scientifique

Le public a malgré tout adoré cette vidéo car il lui a décerné le Prix du Public à l’applaudimètre. Quant au jury, il a choisi la vidéo de Thibaut Féral sur la contraception masculine. Pour autant, il a reconnu que les vidéos étaient toutes plutôt réussies. Elles avaient toutes bien respecté le thème « Ordre vs Chaos ».

 

Une journée de rencontres et de conférences

Le lendemain, 4 Mars, était un journée surtout dédiée à des conférences données par quelques vidéastes de vulgarisation scientifique, ainsi qu’à des rencontres, des échanges et des découvertes grâce à la présence, notamment, du Labo des Savoirs, du physico-chimiste Brusicor qui nous a émerveillés avec ces expériences ou encore de l’association Démesures qui nous a fait voyager dans les mondes de l’infiniment grand et de l’infiniment petit.

Lyon Science Festival, Festival, Vulgarisation Scientifique

Plusieurs conférences ont donc eu lieu, notamment une donnée par Phiip, dessinateur qui nous a ravi avec ses lapins, et Isabelle Collet, Maître d’enseignement et de recherche sur les questions de « Genre et éducation » à l’Université de Genève, sur le sexisme en science. Là-encore, un sujet d’actualité, très sensible et absolument passionnant ! Ils ont notamment présenté leur livre, illustré avec les lapins de Phiip ; Seximsme Man contre le Seximsme. Et je vous le recommande !

Lyon Science Festival, Festival, Vulgarisation Scientifique

Lyon Science Festival, Festival, Vulgarisation Scientifique

Nous avons également été transportés par Sébastien Carassou et la vidéaste Langue de Cha’, qui nous ont compté les mythes du ciel et des débuts de l’astronomie scientifique. Une sorte de parenthèse onirique racontant les liens entre l’espace et l’histoire des populations.

Lyon Science Festival, Festival, Vulgarisation Scientifique

La fin d’une parenthèse magique

Mon escapade lyonnaise s’est achevée sur cette belle histoire, aux goûts de fin… Mais en réalité, Lyon Science continuait avec encore deux très belles interventions. Pourtant, pour moi, c’était l’heure de reprendre l’avion et de repartir (presque) dans les étoiles. La fin d’une parenthèse, d’un week-end, presque irréelle et, finalement, un peu magique. La fin d’une plongée dans le monde de la vulgarisation scientifique… Et, vraiment, cela fait très plaisir de mettre un visage sur des voix et des noms !

Bref, j’espère que je vous ai donné envie d’aller assister à la prochaine édition de ce festival. Il vaut le coup ! D’ailleurs, n’hésitez pas à les soutenir.

Cet article est adapté de le version originale, à retrouver ici, que j’ai écrit pour le blog de Big Bang Science Communication.

 

Vous êtes déjà allés à ce festival ? Vous aimeriez y aller ?

Vous pourriez aussi aimer...

2 Comments

  1. […] cet article sur le nouveau blog La Science En Passant à ce lien […]

  2. […] mettant la vulgarisation scientifique à l’honneur. Je vous en avais notamment parlé dans cet article, si jamais vous avez besoin de vous rappeler de quoi il s’agit […]

Laisser un commentaire