Luminopolis, Escape Game, Cap Sciences, Quai des Savoirs, Lumière

Saurez-vous vous échapper de Luminopolis ?

Luminopolis, un Escape Game scientifique…

 

Luminopolis, Escape Game, Cap Sciences, Quai des Savoirs, Lumière

Cela fait déjà plusieurs articles que je vous parle de « Luminopolis », ce fameux « Escape Game » conçu par le CCSTI de Bordeaux, Cap Sciences et maintenant parti pour le Quai des Savoirs, où il sera disponible le 8 décembre prochain. Je l’ai cité plusieurs fois comme exemple de dispositif de médiation scientifique innovant (ici et ). C’est effectivement original d’utiliser un Escape Game pour transmettre et faire comprendre des connaissances et des concepts scientifiques.

Luminopolis, la cité des lumières, est une ville « savante qui a cristallisé toutes les connaissances sur la lumière », saurez-vous résoudre ses énigmes pour en sortir ?

 

Un Escape Game scientifique, est-ce pertinent ?

Tout d’abord, qu’est-ce qu’un Escape Game ? Imaginez-vous prisonnier.ère.s dans une (ou plusieurs) pièce ou dans un labyrinthe… Vous êtes en équipe (idéalement entre 3 et 6 personnes) et vous devez résoudre des énigmes et éviter des pièges ! Il faut donc apprendre à travailler ensemble. Ah oui ! Et bien sûr, vous devrez réussir à vous échapper de ce lieu clos en un temps limité, souvent 1 heure.

Luminopolis, Escape Game, Cap Sciences, Quai des Savoirs, Lumière

La plupart du temps, ce jeu d’évasion a lieu dans un décor grandeur nature. Décor qui varie en fonction du thème de l’Escape Game. Cela peut aller de l’appartement d’un espion au wagon de l’Orient Express, en passant par une cave à vin. En gros, il y en a pour tous les goûts !

Avant de devenir ces lieux clos du monde réel, les Escape Games étaient des jeux vidéos. C’est ce que l’on apprend sur le site de Nomade Escape. Dans ces mondes virtuels, les joueurs devaient récolter des objets ou des indices en fouillant la pièce dans laquelle ils se trouvaient. Plusieurs jeux de ce type existent, mais les tous premiers ont été créés par Toshimitsu Tagaki en 2005. On peut ainsi citer « Crimson Room » ou QP-Shot” .

Résoudre des énigmes, relever des défis, éviter des pièges… Tout cela demande donc beaucoup de réflexion, mais aussi, et surtout, un sacré travail d’équipe ! Il faut être capable de se répartir les travail, de mettre en commun les indices, d’échanger, de discuter et de partager ensemble sur les découvertes réalisée. Finalement, ce sont bien des techniques qui se rapportent à la démarche scientifique. Utiliser l’Escape Game comme dispositif de médiation scientifique et de transmission des savoirs semble donc pertinent.

 

Luminopolis, un Escape Game scientifique sur le thème de la lumière

Luminopolis, Escape Game, Cap Sciences, Quai des Savoirs, Lumière

Vous voilà donc à l’entrée de Luminopolis, la cité des Lumières… Vous êtes accueilli.e.s par le Maître du Jeu qui vous invite à entrer dans la cité. Avant tout, il vous expose quand même quelques règles pour pouvoir (peut-être) espérer en sortir !

Il y a 44 énigmes dans la cité et vous n’aurez qu’une heure et pas une minute de plus pour les résoudre ! Mais, rassurez-vous, il y a trois parcours avec des niveaux de difficultés différents :

  • « Lumineux » : 10 énigmes à résoudre, avec la possibilité de faire 5 erreurs.
  • “Éclatant” : 15 énigmes à résoudre avec seulement 3 erreurs possibles.
  • “Flamboyant” : 18 énigmes à résoudre et aucune erreur possible.

Les énigmes elles-mêmes ont différents degrés de complexité. Ce qui fait qu’elles peuvent tout aussi bien être résolues par un adulte ou un enfant (en plus si vous résolvez les différents niveaux de difficultés des énigmes, vous gagnez plus de points !). Le but du jeux est donc de résoudre ces énigmes afin de trouver des mots (en rapport avec la lumière) qu’il faudra ensuite soumettre à l’aide de tablettes interactives.

Luminopolis, Escape Game, Cap Sciences, Quai des Savoirs, Lumière

Le principe de Luminopolis, c’est avant tout d’apprendre à travailler en autonomie ! D’être capable de rechercher et d’engranger des connaissances par soi-même. Il faut donc, malgré le chrono’ qui défile, prendre le temps de comprendre et faire preuve d’intuition. Il vous sera quand même possible de demander des indices, cependant, cela fait perdre des points, à voir donc si c’est vraiment essentiel !

Pour notre première fois dans Luminopolis, mon compagnon et moi avons choisi le parcours « Éclatant », cela nous semblait un bon compromis…

 

Des énigmes variées pour se familiariser sur le monde de la lumière

L’exposition est assez vaste, 44 énigmes, cela laisse de la place pour proposer des dispositifs variés et originaux. Pour ne pas trop vous « spoiler », je ne vous les décrirai pas en détails, et, dans tous les cas, je ne vous donnerai pas la solution !

Vous pourrez ainsi découvrir des jeux sur les mélanges des couleurs ; comprendre comment mélanger les couleurs primaires pour créer les autres. D’autres jeux vous expliqueront que l’œil fonctionne comme une lentille. Des casques de réalité virtuelle sont également mis à la disposition (c’est d’ailleurs assez amusant de voir les autres visiteurs assis avec leur casque, en train de regarder tout autour d’eux, à la recherche de quelque chose qui reste, pour nous, invisible). La vue n’est pas le seul sens mis à contribution dans cette exposition ; des rébus faisant appel aux autres sens sont également proposés. Attention, ils ne sont vraiment pas si évidents… Les principes de polarité, de diffusion ou encore de diffraction sont également abordés au travers d’expériences ludiques et accessibles à tous.

Au travers de ces quelques exemples, vous pouvez constater qu’il y en a pour tous les goûts ! Mais attention ! Il ne faut pas trop s’éparpiller et chercher à tout résoudre. Rappelez-vous, vous n’avez qu’une heure pour sortir du labyrinthe ! Sinon, vous resterez à jamais coincé.e.s dans la cité, à l’instar des Maîtres de la la Lumière que vous pourrez croiser au hasard des différentes expériences et qui, s’ils sont bien lunés, vous donneront peut-être quelques tuyaux…

Une dernière chose avant que vous ne couriez réserver vos places, une fois que vous avez obtenu le nombre d’énigmes exigés par votre parcours (pour rappel, 15 pour le parcours  « Éclatant »), la partie est finie et vous devrez sortir de la cité… Il s’agira donc de faire un compromis entre le nombre de points que vous voudrez obtenir (prendre le temps de résoudre des énigmes difficiles) et le temps passé à l’intérieur (sachant que vous n’avez que 60 minutes).

Luminopolis, Escape Game, Cap Sciences, Quai des Savoirs, Lumière

Si avec cet article je vous ai donné envie de relever le défi, il vous faudra maintenant vous rendre au Quai des Savoirs à Toulouse, où l’exposition sera disponible dès le 8 décembre ! Sachez aussi que, si l’expérience vous a plu, Luminopolis n’est pas le seul Escape Game scientifique ; la Cité des Sciences de Paris vous en propose également un, la Chambre des deux Infinis. Des membres de l’association ConnecTions ont tenté de s’en échapper, ont-ils réussi ? Pour le savoir, retrouvez leurs témoignages ici !

 

Alors, prêt.e.s à relever le défi ? Est-ce que vous pensez que les Escape Games sont réellement pertinents pour transmettre des connaissances ?

Vous pourriez aussi aimer...

1 Comment

  1. […] cet article sur le nouveau blog la Science En Passant à ce lien […]

Laisser un commentaire