Médiation Scientifique, Communication Scientifique, Sciences, Claire Josse, Palais de la Découverte

La médiation scientifique : quels intérêts ?

Pourquoi la médiation des sciences est-elle si importante et intéressante ?

 

Médiation Scientifique, Communication Scientifique, Sciences, Claire Josse, Palais de la Découverte

© Pixabay.

Aujourd’hui, je vous présente le résultat de ma rencontre très fructueuse avec Claire Josse. Claire, c’est une jeune femme pétillante, enthousiaste et passionnante. Elle est médiatrice scientifique dans l’unité de chimie du Palais de la découverte de Paris depuis 2015. Et, comme vous allez pouvoir le constater au cours de votre lecture, elle a plein de choses très pertinentes à nous exprimer sur la médiation scientifique.

Notamment, l’intérêt et l’importance d’y avoir recours et en quoi, cela lui a littéralement changé son regard sur le monde et l’apprentissage... Peut-être que, si vous n’étiez pas encore convaincu, vous allez le devenir ?

 

Une médiatrice qui est tombée dans la marmite un peu par hasard, mais surtout par passion

© Pixabay.

Pour Claire, la découverte de la médiation scientifique c’était d’abord un pur hasard. C’est une rencontre qui a marqué un tournant décisif dans sa vie professionnelle

Lorsqu’elle était encore en L3, elle avait, comme tout.e étudiant.e des devoirs. Devoirs que l’on n’est pas toujours enchanté de faire. Celui-ci ne dérogeait pas spécialement à la règle : il lui fallait réaliser l’interview d’une personne ou d’un métier qui pourrait l’intéresser pour l’avenir. Vaste sujet… C’est alors qu’elle rencontre Tanguy Schindler, médiateur scientifique en biologie au Palais de la découverte et dirigeant d’une boîte de communication scientifique. Au cours de leur entretien, il lui présente le Palais, ainsi que son métier (les compétences demandées, le salaire, les potentiels débouchés). Claire écoute, ou plutôt boit ses paroles : elle est piquée par ce potentiel métier…

Après des vacations, des week-ends, puis un stage, c’est donc tout naturellement qu’elle accepte le poste de médiatrice scientifique au Palais de la Découverte, avec dans l’idée de partager les sciences au plus grand nombre et de tenter d’avoir un réel impact…

Partager les sciences : un enrichissement humain et scientifique

Médiation Scientifique, Communication Scientifique, Sciences, Claire Josse, Palais de la Découverte

© Pixabay.

Avec la médiation scientifique, Claire a pour ambition de sortir les scientifiques de leur laboratoire qui peut parfois donner l’impression d’être un lieu “fermé” et inaccessible. Elle veut aider à transformer cette image clichée et biaisée du scientifique solitaire, seul face à sa paillasse.

De plus, les sujets de recherche sont parfois très pointus, voire un peu fermés. La communication permet en revanche de s’intéresser à de nombreux sujets, sans forcément avoir à les approfondir entièrement. Au contraire, elle permet de susciter des questionnements, d’attiser la curiosité, de chercher à explorer des domaines scientifiques qui n’ont parfois aucun lien entre eux. Au final, la communication scientifique pourrait se résumer en un seul mot : l’enrichissement.

Il y a tout d’abord un enrichissement humain, puisque les médiateur.trice.s scientifiques rencontrent énormément de personnes différentes. En sus, il y a également un enrichissement scientifique, puisque la médiation amène à la découverte de nouveaux sujets et de nouvelles disciplines.

Cependant, la médiation scientifique, c’est aussi une certaine forme de responsabilité. Celle de transmettre des savoirs, voire d’enseigner. Pour Claire, il faut pourtant que cette vocation se fasse d’abord via une discussion et un échange avec les publics. Ce n’est pas nécessairement une transmission descendante d’un “sachant” vers un “non sachant”. Ce que Claire recherche, c’est principalement du plaisir et un intérêt réciproque. À travers cette discussion avec elle, je me suis rendue compte que nous avions donc de nombreux points communs et notamment un intérêt plus poussé pour la médiation, plutôt que pour la vulgarisation (mais, attention, il n’y a aucun jugement de valeur !). Je vous rappelle que vous pouvez voir comment je fais la différence dans cet article !

 

La médiation scientifique : un outil pour apprendre… à apprendre

Médiation Scientifique, Communication Scientifique, Sciences, Claire Josse, Palais de la Découverte

© Pixabay.

La médiation scientifique est également un très bon outil pour apprendre à aimer… apprendre. Claire a un parcours académique assez classique. Et, selon elle, elle a plutôt bien répondu à ce que l’on attendait d’elle : un apprentissage un peu “bête et méchant”. Le problème de l’institution académique aujourd’hui, c’est qu’elle est souvent très déconnectée de la réalité. Elle fait peu de liens avec le quotidien, le contexte ou entre les matières.

En revanche, lorsque l’on choisit de faire de la médiation scientifique, on est souvent obligé de réaliser ses propres recherches et d’établir sa propre bibliographie. Il faut apprendre à choisir les messages que l’on veut faire passer, à vulgariser les notions que l’on a bien compris. Le/la médiateur.trice se rendra compte très vite s’il y a des notions qu’il/elle n’a pas compris : ce sera extrêmement dur de les retransmettre. En faisant ce travail, il sera possible de tisser des liens entre le sciences et le quotidien, ce qui permettra de prendre beaucoup de recul.

La médiation scientifique a été une véritable révélation pour Claire. Elle a compris qu’il ne servait à rien d’apprendre bêtement pour réussir l’examen, au contraire, il faut essayer de comprendre les choses pour soi-même. Cette prise de conscience lui a donné envie de reprendre ses études. Et cela lui a permis de vivre autrement les cours. Elle était intéressée par ce qu’elle apprenait, elle prenait le temps de discuter avec les professeurs et scientifiques, notamment sur leurs sujets de recherche. Pour ces derniers, ce fut une agréable surprise de constater que Claire était autant motivée par l’envie de comprendre et par la curiosité. Un constat un peu alarmant selon moi… Il est grand temps que les choses changent ! Il est grand temps que le système scolaire français intègre que la communication et la culture scientifique peuvent susciter des vocations et des passions. Ce sont deux outils, selon moi, indispensables pour ouvrir aux questionnements, à l’esprit critique et à la remise en question. Bref, pour permettre aux étudiants de devenir des citoyens éclairés !

La communication scientifique se fonde d’abord sur la découverte et l’échange. Apprendre à discuter, à questionner et à partager permet de rompre certaines barrières et frontières. Serait-ce un bon moyen pour vaincre la timidité et gagner en maturité ?

 

L’importance de la médiation scientifique : réconcilier les publics avec les sciences

Médiation Scientifique, Communication Scientifique, Sciences, Claire Josse, Palais de la Découverte

© Pixabay.

Pourquoi la médiation scientifique est importante aujourd’hui ? Pour autant de raisons qu’il y a de publics différents.

Premièrement, la médiation scientifique est un bon moyen pour certains de se réconcilier avec les sciences. Elle est nécessaire à mettre en place lorsque nous sommes face à des publics qui “n’aiment pas les sciences” ou qui ne se sentent pas concernés, mis de côté. À travers les échanges et les expérimentations, il sera plus facile d’éveiller la curiosité, de comprendre que les sciences sont un domaine parmi d’autres. Les sciences peuvent être intéressantes et, pour une fois, les publics auront le choix : aimer ou pas les sciences en toute connaissance de cause (et normalement, ils ne pourront qu’aimer bien sûr…).

La médiation scientifique va aussi s’adresser aux adultes qui n’ont pas pu faire d’étude de sciences, car ils ont été poussés (j’insiste sur la voie passive) dans d’autres voies. Pourtant, ce sont des individus curieux, mais qui ne savent pas forcément comment et où chercher du contenu scientifique rigoureux, fouillé et non déformé par certains médias.

Enfin, et je suis ravie de voir que Claire et moi sommes d’accord sur ce point, la médiation scientifique a un rôle très important à jouer dans la lutte contre les “fake news”. Le/la médiateur.trice va être un très bon intermédiaire pour remettre les sciences à leur juste place et pour combler un certain manque de culture scientifique. Ils/Elles vont pouvoir amener du contenu pour accompagner les publics à se forger un raisonnement éclairé.

 

Le Palais de la Découverte, un lieu incontournable de la médiation scientifique ?

Médiation Scientifique, Communication Scientifique, Sciences, Claire Josse, Palais de la Découverte

© Wikipédia.

Le Palais de la découverte a plus de 80 ans. Il est l’un des tous premiers centres de sciences en France.

Certaines institutions muséales vont parfois privilégier la forme au fond. En effet, pour tenter d’attiser la curiosité des visiteurs, elles vont tenter de “spectaculariser” les sciences. Il risque donc d’y avoir une détérioration du contenu. Le Palais de la découverte a choisi au contraire de privilégier le contenu. Il en résulte alors des animations avec un format plutôt “exposé” qui peuvent durer 1h, voire plus. Ces exposés sont catégorisés selon les disciplines, ce qui peut aussi permettre d’aborder des notions de sciences fondamentales. Savoir ce qui est plus pertinent entre les formats courts ou les formats longs, là est toute la question. Encore une fois, je reste convaincue que cela dépend totalement des publics et du message que l’on veut transmettre…

La plupart des médiateur.trice.s sont des docteurs ou des masters, ce qui permet donc d’aller assez loin dans les connaissances. En revanche, le Palais va plutôt cibler un public déjà averti. Un public qui possède déjà du contenu ou une curiosité déjà présente et qui va surtout chercher à approfondir ses connaissances.

D’après Claire, le Palais n’est donc pas forcément adapté au jeune public. Il peut être un peu difficile d’accès pour les enfants avant 12 ou 13 ans, notamment en raison des formats exposés ou ateliers qui sont majoritaires.

Le Palais possède aussi une chaine vidéo, Universciences TV, en partenariat avec la Cité des Sciences. Les vidéos sont plutôt dans un style “Arte” que dans un style “Youtube”. Une image poussiéreuse ou une bonne idée ?

 

Conclusion (Ce qu’il faut retenir)

Médiation Scientifique, Communication Scientifique, Sciences, Claire Josse, Palais de la Découverte

© The Blue Diamond.

La médiation scientifique est essentielle aujourd’hui, et ce dans tous les domaines, pas seulement les secteurs scientifiques.

En effet, c’est une façon de mieux apprendre et de remettre en contexte. Elle permet de s’approprier les connaissances, de s’ouvrir l’esprit et d’apprendre la notion d’esprit critique.

Il existe de nombreux outils et dispositifs pour diffuser les sciences. Cependant, pour Claire, il n’y a pas de meilleurs outils que l’être humain. Il permet la discussion, chose qui est aussi favorisée par les formats exposé et conférences au Palais de la découverte. On est dans de la pure médiation selon moi.

Enfin, la médiation scientifique permet de susciter des vocations, d’amener de la curiosité et de réconcilier les publics avec les sciences.

Je laisse le mot de la fin à Claire :

“Le médiateur est là pour amener du contenu et des clés de compréhension afin que les publics puissent avoir un raisonnement éclairé. Il n’est pas forcément là pour prendre parti ou pour amener des débats”.

 

À votre tour ! En quoi la médiation scientifique est-elle importante selon vous ? Quels sont ses intérêts et ses avantages ?

Vous pourriez aussi aimer...

Laisser un commentaire