Apprenez à dompter le vent avec l’exposition Face Au Vent

Le vent sous toutes ses formes à Cap Sciences

 

Cap Sciences, Face Au Vent, Vent, Orage

J’ai enfin tenu ma promesse ! J’ai enfin pris le temps de retourner à Cap Sciences afin de tester l’exposition Face Au Vent et pouvoir vous en parler !

Je m’y suis rendue samedi dernier et, par chance, cela tombait au même moment que l’événement exceptionnel organisé par Cap Sciences : “Vive le Vent”. Une manifestation qui mettait à l’honneur le vent sous différents aspects : sportifs, artistiques, culturels…

J’ai donc fait d’une pierre deux coups et ai profité à la fois de l’exposition (comptez environ 1h-1h30 en prenant son temps) et de l’événement temporaire.

 

Face Au Vent : une exposition temporaire… aérée

Une disposition plutôt surprenante

Une fois arrivée au deuxième étage de Cap Sciences, je me suis donc retrouvée devant l’entrée de cette fameuse exposition. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que cela surprend… En effet, il n’y a pas vraiment d’entrée bien définie. L’exposition est constituée de murs/blocs blancs qui se succèdent pour former (à mon sens ?) une sorte de labyrinthe. Une disposition un peu déstabilisante…. En particulier, parce que, du coup, il n’y a pas réellement d’introduction ou de conclusion bien définies. La contrepartie, c’est que vous pouvez commencer l’exposition là où vous le voulez !

Autre fait surprenant, c’est que l’exposition est bilingue franco-allemand ! Une très bonne initiative me direz-vous, et je suis bien d’accord. Pour autant, cela fait ressortir de gros blocs de textes qui, d’un premier regard, peuvent rebuter le visiteur.

En revanche, très bon point pour cette exposition, c’est que, contrairement à Clock (dont je vous avais parlé ici), elle ne fait pas la part belle aux tablettes numériques. Certes, il y a beaucoup de textes, mais la visite est aussi émaillée de véritables espaces d’expérimentation. Des petits recoins où les petits et grands peuvent manipuler, tester et expérimenter directement. Un rappel aux expositions plus “traditionnelles” qui, pour moi, ramène de l’authentique et du scientifique. D’ailleurs les publics apprécient ces espaces car les expériences avec le vent amènent des résultats immédiats et plutôt spectaculaires.

Cap Sciences, Face Au Vent, Vent, Dune

Comprendre comment le vent fait se déplacer le sable et constitue les dunes. Et cache des trésors aussi…

 

La physique du vent

Face Au Vent se découpe en trois parties. La première, plutôt située à l’entrée, traite majoritairement de la physique du vent. Ensuite, nous découvrons la place du vent dans la société et enfin, le visiteur finit sur un atelier assez sympathique et, malgré tout, pas si facile que cela…

 

Mais qu’est-ce que le vent ?

Ce samedi après-midi, deux animateurs scientifiques étaient présents sur l’exposition, j’ai donc pu en profiter pour leur poser quelques questions. J’ai notamment voulu savoir quels étaient les grands principes que cette exposition cherchait à transmettre. Le premier, finalement élémentaire mais pourtant pas si évident… Car après tout, c’est vrai : à quoi correspond le vent ? Il s’agit d’un déplacement d’air. Le vent, c’est de l’air en mouvement. Et ce mouvement, comment se crée-t-il ? Je ne vais pas concurrencer C’est Pas Sorcier, qui a bien sûr déjà traité le sujet (vidéo là). Je dirai juste que ce mouvement provient d’un rééquilibrage des pressions atmosphériques. En effet, l’air n’a pas une température uniforme. Il existe de l’air froid, dense qui a tendance à “descendre”, et de l’air chaud, plus léger qui a tendance à “monter”. Il nous est possible de ressentir ces déplacements ; c’est le vent.

 Une fois ce grand principe présenté et expliqué, le visiteur va pouvoir faire la connaissances des différents types de vent. Et oui, saviez-vous que les vents n’ont pas tous la même origine ? La même vitesse ? En France, il existe plusieurs vents célèbres. Sauriez-vous capable de m’en citer au moins trois ? Connaissiez-vous Le Hurle ? Ce vent d’Auvergne qui apporte avec lui un temps glacial ?

Cependant, des déplacements d’air, donc du vent, il n’y en a pas que sur Terre… Les autres planètes aussi possèdent leur tempête. La plus célèbre ? La fameuse Grande Tache rouge de Jupiter est en réalité un anticyclone plus large que la Terre où les vents soufflent à près de 700 km/h !

 

Comment le mesure-t-on ?

Votre déambulation vous amènera à (re)découvrir différents instruments utilisés pour indiquer le sens du vent. Les drapeaux, les manches à air ou les girouettes se retrouvent un peu partout : des toits des maisons aux pistes d’aéroport. D’ailleurs, savez-vous pourquoi il y a autant de girouettes en forme de coq en France ? Un rapport avec notre emblème…

Cap Sciences, Face Au Vent, Vent, Girouette

L’échelle de Beaufort vous dit-elle quelque chose ? (Non, rien à voir avec le fromage), elle sert à mesurer la force du vent. De 0 (pas de vent) à 12 (ouragan). Pour vous faire une petite idée, n’hésitez pas à entrer dans la soufflerie ! Rassurez-vous, vous n’irez pas au-delà d’un petit force 4-5… Et, petite colle, savez-vous à partir de quelle vitesse de vent il est interdit de lancer un feu d’artifice ?

Cap Sciences, Face Au Vent, Vent, Échelle de Beaufort

Enfin, vous pourrez terminer cette première partie sur la formation des vents d’orage et des tornades. Savez-vous où se trouve l’Allée des Tornades ? Un endroit du monde où se forment régulièrement des tornades parfois très impressionnantes. Et pour approfondir ce sujet passionnant, je vous invite à (re)voir cette fabuleuse émission du Monde de Jamy sur Les Colères du Ciel.

 

Apprendre à vivre avec le vent

Depuis toujours, l’être humain a appris à vivre avec le vent : à s’en prémunir, mais aussi à l’utiliser. Cette seconde partie de l’exposition nous apprend comment l’être humain a composé avec cette force de la nature.

Le visiteur découvre différents types d’installation. Nous apprenons ainsi que les habitations sont souvent construites sous le vent ou bien avec des façades plus basse pour ne pas le subir de plein fouet. Des haies ou des murets sont souvent ajoutés afin de le “casser”. J’ai aussi appris l’existence de maisons iraniennes qui utilisent le vent pour rafraichir l’intérieur. D’une hauteur d’environ 3 mètres, ces tours de vent de Yazd présentent des sortes de grandes cheminées rectangulaires. Sur leur partie supérieure, des ouvertures verticales se découpent afin de laisser entrer des vents d’altitude peu chargés en sable. La partie inférieure de la tour, quant à elle, s’ouvre sur la pièce à rafraîchir. En favorisant les courants d’air, évacuation de l’air chaud au profit de l’air froid, ces tours sont une technique millénaire pour lutter contre l’intense chaleur de cette région du monde. Le vent est aussi un bon moyen pour faire sécher des choses : linge, voire même les fameux jambons de Bayonne.

Cap Sciences, Face Au Vent, Vent, Maison Iranienne

Cependant, le vent n’est pas seulement le passé de l’être humain, c’est aussi son avenir. En particulier grâce à l’émergence de l’énergie éolienne. D’ailleurs, savez-vous quel est le paramètre le plus important pour qu’une éolienne produise le plus d’énergie possible ?

Cap Sciences, Face Au Vent, Vent, Éolienne

 

Un contenu riche et détaillé mais une présentation à revoir

Face Au Vent est une exposition au contenu très riche et très bien amené. Les explications sont claires, fouillées et très intéressantes. Elle est accessible pour tous les âges avec des niveaux de lecture variés, car les connaissances sont bien vulgarisées et expliquées.

De plus, l’aspect ludique est basé sur de véritables expériences et pas sur des écrans, ce qui est beaucoup plus appréciable selon moi. En particulier pour le jeune public qui ne cherche pas juste à appuyer sur les boutons ou à faire défiler des images.

Cap Sciences, Face Au Vent, Vent, Maison Iranienne

Pour autant, elle présente beaucoup de textes et sa présentation est assez vieux jeux. Son thème est vieux comme le monde et aurait donc mérité un véritable “coup de jeune”. Il aurait notamment pu être intéressant de pousser jusqu’au bout cet aspect de labyrinthe pour amener un peu de vivant. Il manque aussi une introduction, une conclusion et un fil conducteur clairs qui aurait permis de vivre et de dérouler l’exposition comme une histoire.

 

La manifestation “Vive Le Vent”

Une fois ma visite de l’exposition terminée, je me suis intéressée aux différents ateliers proposés pour cet événement éphémère.

Certains ateliers étaient sur réservation : pour construire par exemple des cerfs-volants ou des mini-planeurs. D’autres étaient en libre accès. Et il y en avait pour tous les goûts : de l’artistique avec de l’expression corporelle autour d’objets et de matières “à voler”, du culturel avec de la lecture de contes, au sensationnel avec un simulateur de pilotage de planeur.

Je me suis plus particulièrement intéressée à deux stands assez originaux. Celui de la FFVL (Fédération Française de Vol Libre) qui regroupe les sports comme le kyte surf, le deltaplane ou encore le boomerang. Et c’était bien ce dernier qu était représenté ce jour-là. J’ai ainsi découvert qu’il existait différents types de boomerangs, selon la discipline que l’on veut réaliser avec : lancer le plus loin, le plus précisément ou le plus vite. Il est même possible de faire du rattrapage acrobatique avec des figures imposées. Certains boomerangs sont aussi créés avec une imprimante 3D !

Cap Sciences, Face Au Vent, Vent, Boomerang, FFVL

Puis, j’ai terminé ma journée en apprenant à piloter un planeur grâce à un simulateur de vol. Je testerai bien en réel maintenant !

Cap Sciences, Face Au Vent, Vent, Planeur, Simulateur de Vol

Cap Sciences, Face Au Vent, Vent, Planeur, Simulateur de Vol

Vous pourriez aussi aimer...

5 Comments

  1. Au Maghreb il y a le fameux Chehili(Cirocco) au temps chaud et sec.

    1. Kleine_Morgane says:

      Absolument 🙂

    1. Kleine_Morgane says:

      Merci beaucoup 🙂

Laisser un commentaire