Quantix, Laurent Schafer, Vulgarisation Scientifique, Bande Dessinée, Physique Quantique

[Vendredi Lecture] : Quantix

La physique quantique et la relativité en BD

 

Quantix, Laurent Schafer, Vulgarisation Scientifique, Bande Dessinée, Physique Quantique

La physique, cette matière qui, si vous avez autour de la trentaine (comme moi), vous avez commencé en 5ème, vous vous en souvenez ? Vous l’appréciez ? Et si je vous disais que, finalement, tout ce que vous avez appris durant vos années de collège et de lycée n’est pas la réalité ? Si, finalement, tout ce que nous avons appris n’était qu’une approximation de notre monde ?

Peut-être que les réalisateurs de Matrix avaient raison : nous sommes dans la matrice… La matrice quantique…

Bien sûr, ce n’est pas la conclusion de cette très bonne BD dont je vais vous parler aujourd’hui, mais cela vous donne une bonne idée de mon ressenti à la lecture de cet ouvrage de vulgarisation scientifique. Nous vivons dans une grotte, dont nous avons plus ou moins fait le tour, et nous venons tout juste de mettre le nez dehors….

 

À la découverte d’un nouveau monde

Un ouvrage de vulgarisation scientifique qui met en appétit

La physique classique, c’est bien pour étudier ce qu’il y a sur la Terre. Le fini. Les choses de tailles, dirons-nous, moyennes. Par contre, elle semble bien limitée lorsqu’il s’agit d’étudier l’infiniment grand (l’espace et l’univers en général) et l’infiniment petit (électrons, photons et autres particules).

Heureusement, il y a la physique quantique. Je dis, heureusement pour les spécialistes, par contre, pour les gens comme moi, la physique quantique, cela reste quelque chose de très nébuleux (c’est le cas de le dire, je vous l’assure !). Ah si, il y a ce fameux chat… Le chat de Schrödinger. On en a tous vaguement entendu parler, mais je doute que nous l’ayons tous réellement compris.

Quantix, Laurent Schafer, Vulgarisation Scientifique, Bande Dessinée, Physique Quantique

C’est donc là que l’on se dit : heureusement qu’il y a les ouvrages de vulgarisation scientifique ! J’ai déjà été tenté plusieurs fois par la lecture de Schrödinger À La Plage, de Charles Antoine (sûr et certain mon prochain achat maintenant). Pourtant, au moment où j’allais le choisir, mon regard s’est porté sur Quantix de Laurent Schafer. Une bande dessinée qui est censée lever le voile sur ce mystérieux monde quantique. Et, pour mon plus grand plaisir, le pari est tenu ! Au fil des pages, je découvre de nouvelles connaissances, j’affine certains savoirs et j’entrevois un immense champs des possibles… Tout cela, en prenant plaisir à découvrir les pérégrinations quotidiennes des personnages plutôt sympathiques.

 

Les mystères du monde quantique

Vous l’aurez compris, je ne suis en rien une spécialiste de la physique quantique. Bien au contraire, c’est un domaine que je découvre actuellement. Et quel domaine… Je me demande si les grands savants, tels que Darwin, Galilée ou Newton lorsqu’ils étaient à l’aube d’un nouveau paradigme, ont aussi eu ce sentiment : une sorte de vertige devant tout ce qu’il est encore possible de découvrir… Pour ma part, j’ai un peu ce vertige maintenant que j’en sais un peu plus sur la physique quantique.

Laurent Schafer ne nous jette pas brutalement dans le grand bain. Il commence doucement, en nous présentant d’abord les personnages que nous allons suivre au fil des pages. Un groupe d’ami.e.s adultes, plutôt bon.ne.s vivant.e.s, qui se pose beaucoup de questions… terre-à-terres et qui a peu de curiosité sur ce qu’il se passe au-delà du barbecue. Pourtant, malgré eux, nous allons en apprendre beaucoup sur l’univers quantique : ses règles, ses comportements, ses “habitants” très particuliers aux comportements parfois incroyables…

 

Une avancée progressive dans l’univers quantique

En effet, les questions de physique quantique, nous pouvons nous les poser en nous brossant les dents, en allant chercher le pain ou en faisant la vaisselle… Bref, nous pouvons nous les poser à partir de notre quotidien. L’aventure commence, après un barbecue, lorsque Adam, juché sur son vélo rouge, nous illustre l’élasticité du temps…

Cette bande dessinée se découpe en 8 chapitres, précédés d’un prologue et terminés par un épilogue. En outre, en plus d’une belle bibliographie, l’ouvrage est doté de 14 pages d’annexes qui permettent d’approfondir un peu plus, mais toujours simplement, certaines notions abordées. La dilatation spatio-temporelle, le paradoxe des jumeaux ou encore la constante de Planck sont ainsi traités (et bien plus encore).

Quantix, Laurent Schafer, Vulgarisation Scientifique, Bande Dessinée, Physique Quantique

 

De l’infiniment grand…

Les chapitres nous font naviguer. Nous partons tout d’abord de notre monde, de ce que l’on connaît bien, qui est tangible et mesurable. Un homme qui fait du vélo par exemple. Puis nous partons dans l’infiniment grand : l’espace et ses objets massifs qui courbent l’espace-temps. C’est dans cette partie que j’ai eu l’une de mes plus grosses révélations : la gravité EST l’espace. Elle est créée par les objets massifs qui s’enfoncent dans une sorte de matelas mou… Je suis restée bloquée sur cette constatation et je me suis demandée pourquoi nous n’apprenons pas directement ce fait dans les études. Pourquoi apprenons-nous une approximation ? Parce que c’est plus simple à comprendre ? Parce que ces découvertes sont trop récentes ? Je n’ai pas la réponse…

 

…À l’infiniment petit

Après l’infiniment grand, escale rapide à notre échelle, avant de nous plonger dans le monde de l’infiniment petit. Un monde où semble régner le chaos, l’incohérence et l’absurdité et qui va nous amener à la limite de nos connaissances, voire même de notre compréhension. Une autre chose que j’ai trouvé formidable avec cette approche de la physique quantique, c’est que Laurent Schafer montre que les sciences “dures” et sociales se mêlent : le monde quantique amène à se questionner sur la conscience et la notion d’existence. “J’observe, donc tu es” ? Si là, nous ne sommes pas totalement dans la philosophie…

Cependant, ces questions n’alourdissent pas la lecture, qui est ponctuée de beaucoup d’humour, de références et d’anecdotes. Tout est fait pour accompagner le lecteur et l’ancrer dans le concret. Les dessins très colorés et les personnages sympathiques rassurent aussi beaucoup et donnent un côté ludique à la lecture. Une mention spéciale à la rencontre fortuite de Newton et d’Einstein (grâce à la courbure de l’espace-temps ?). Un petit aparté est d’ailleurs fait sur ce dernier, une bonne occasion pour moi de vous rappeler d’aller aussi dévorer la BD dédiée à sa vie, dont je vous avais parlé .

Quantix, Laurent Schafer, Vulgarisation Scientifique, Bande Dessinée, Physique Quantique

 

Un objectif de vulgarisation scientifique accompli

La transmission de savoirs grâce à l’humour

J’ai pris énormément de plaisir à la lecture de cette bande dessinée ; objectif premier d’un livre, le plaisir. Accompli ! Cependant, qu’en est-il de l’objectif premier d’un livre passeur de connaissances, à savoir la qualité de la vulgarisation scientifique ?

L’avantage du format “BD” pour la diffusion de connaissances, c’est que les textes, parfois techniques, s’accompagnent très rapidement d’illustrations. Ici, ces dernières sont pertinentes et bien amenées. Les explications et dessins sur la courbure spatio-temporelle et la gravité, par exemple, m’ont vraiment bluffée. J’ai trouvé ce passage très pédagogique. Cette pédagogie, on la ressent tout au long de la lecture, sans pour autant se sentir ignare ou infantilisé. Il y a toujours la touche d’humour qui dédramatise.

L’humour se cristallise aussi beaucoup grâce aux personnages. Ils sont rassurants, ils nous accompagnent et nous aident à avancer dans cet univers si complexe. Ils sont essentiels pour nous permette de nous identifier et d’ancrer ces connaissances parfois très complexes dans le concret et la quotidien. Cela fait parti de mes chevaux de bataille : on retient mieux lorsque les connaissances, parfois abstraites, sont liées à du concret, à du vécu ou à une expérimentation.

Quantix, Laurent Schafer, Vulgarisation Scientifique, Bande Dessinée, Physique Quantique

Cependant, les personnages sont peut-être parfois un peu trop caricaturaux, parfois trop proches de certains préjugés présents dans la société. Est-ce que c’est pour que le lecteur s’y retrouve plus facilement ? C’est par exemple majoritairement l’homme qui cite des connaissances scientifiques (bon, certes, souvent de manière inappropriée), alors que la femme, elle, est souvent en train de faire des tâches ménagères. Par contre, j’ai été agréablement surprise de découvrir que c’est la jeune fille qui est fan de physique !

 

Un livre qui questionne

J’aurai envie de dire que cet ouvrage de vulgarisation scientifique remplit plusieurs des objectifs principaux (à mon sens) de la communication scientifique : susciter la curiosité, donner envie d’en savoir plus, faire comprendre certaines notions, parfois extrêmement complexes. L’auteur n’hésite pas à employer le vocabulaire technique, en prenant soin de l’expliquer et de l’illustrer.

De plus, cette lecture fait naître de nombreuses questions auprès du lecteur. Notamment sur la façon d’enseigner les sciences à l’école ; pourquoi ne pas partir du quotidien et inscrire les connaissances dans du concret ? Pourquoi ne pas partir du contexte et de l’histoire  des découvertes (Newton, Einstein, Schrödinger) ? Les notions abordées “dérangent” et désordonnent totalement notre monde régit par les règles de la physique classique. Finalement, dans sa conclusion, l’auteur nous montre que nous savons très peu de choses sur ce qui nous entoure. Nous prenons une petite leçon d’humilité et nous découvrons tout un champs des possibles à explorer.

C’est une des choses que je retiendrai de cet ouvrage : la nécessité de remettre en question nos certitudes et donc de faire preuve d’ouverture d’esprit. Cette lecture est un excellent exercice pour la prise de recul et l’esprit critique.

Quantix, Laurent Schafer, Vulgarisation Scientifique, Bande Dessinée, Physique Quantique

 

Avez-vous lu Quantix ? Pensez-vous que le travail de vulgarisation scientifique est correctement mené ?

Vous pourriez aussi aimer...

Laisser un commentaire