Sell your research, Science, Communication scientifique, Agent Majeur

SELL Your Research : un guide complet pour communiquer les sciences

SELL Your Research ou comment apprendre la communication scientifique orale

 

Découvrez SELL Your Research, un guide très complet pour réaliser des présentations orales.

Sell your research, Science, Communication scientifique, Agent Majeur

© Agent Majeur.

Aujourd’hui, nous partons à la découverte d’un guide de communication scientifique à l’oral, SELL Your Rsearch ! Cet ouvrage, de plus de 150 pages, a été rédigé par Alexia Youknovsky et James Bowers de l’agence de communication scientifique Agent Majeur.

Parmi les missions d’Agent Majeur, il y a notamment des formations à la prise de parole en public pour les scientifiques au sens large (chercheurs, ingénieurs, étudiants...). Après plusieurs années d’expérience et pas moins de 2500 personnes formées, Alexia et James ont la volonté de mettre à disposition leur méthode SELL. Mais comment ? Et pourquoi pas sous la forme d’un livre ! Un guide complet et documenté qui permettrait aux formés de revenir sur ce qu’ils ont appris et, à ceux qui n’auraient pas bénéficié de cette formation, de la découvrir.

Édité chez Springer, le livre demande d’être à l’aise avec l’anglais, puisqu’il est rédigé dans la langue de Shakespeare. Une façon de faire voyager la méthode au-delà de la France et de chercher à toucher les scientifiques du monde entier.

J’ai voulu en savoir plus sur la réflexion de la méthode, la conception du livre, son organisation et son intérêt. Après l’avoir lu (et il se lit très bien), j’ai donc eu la chance de rencontrer (à distance) Alexia Youknovsky pour une discussion très intéressante !

 

La méthode SELL : une réponse à une vraie demande des scientifiques

Pourquoi publier cette méthode ?

Outre le fait qu’Agent Majeur possédait maintenant une méthode bien rodée qu’il souhaitait partager, ce projet répondait également à une vraie demande des scientifiques et notamment des chercheurs. On sollicite effectivement ces derniers de plus en plus pour qu’ils s’expriment sur leurs travaux. Ils ont donc besoin de savoir comment s’y prendre. Or, la communication scientifique (je n’ai de cesse de le répéter) n’est pas innée. Communiquer, cela s’apprend ! La méthode SELL se veut donc être une réponse : permettre de se poser les bonnes questions, dans le bon ordre.

Rappelons-le, la communication scientifique est bénéfique pour les scientifiques. Elle leur permet de s’adapter à différents publics, d’être clairs, concrets, de prendre du recul sur leurs travaux, de se faire connaître et d’obtenir de nouveaux financements... Il est temps de s’y mettre (la situation actuelle nous le crie haut et fort) !

Sell your research, Science, Communication scientifique, Agent Majeur

© Agent Majeur.

 

Une méthode universelle qui amène de la valeur

Toutes les disciplines scientifiques, tous les sujets se prêtent à cette méthode. Le livre donne d’ailleurs des exemples dans différents domaines, afin de montrer que la méthode SELL s’applique à toutes les sciences.

La science a de la valeur en soi, mais elle en engrange encore plus lorsqu’elle est visible et claire et lorsque les recherches sont rendues plus vivantes et mémorables. Apprendre à la communiquer va donc permettre de faire passer des messages et d’amener une valeur additionnelle aux travaux menés. En mettant en avant les applications attendues (nouveaux produits, nouveaux services) ou les nouvelles connaissances développées, le grand public peut mieux saisir les enjeux de la Recherche.

Se former à la communication scientifique est aussi un bon moyen pour contrer les préjugés, parfois tenaces, qui persistent. Non, quand on vulgarise, on ne trahit pas sa science ! Il faut simplement apprendre à choisir ce que l’on veut transmettre et être en accord avec le fait qu’en vulgarisant, on ne peut pas être exhaustif. Du côté des publics, la communication scientifique permet de se rendre compte que la science n’est pas rébarbative et qu’elle peut, au contraire, être fun ! La communication scientifique permet d’aller au-delà des peurs et des idées reçues !

 

Se former pour mieux répondre aux prochains défis de la communication scientifique

Aujourd’hui, il y a une vraie concurrence dans les domaines scientifiques, notamment au niveau des financements. Les scientifiques doivent “se faire voir” pour rester dans la course.

Les publics ont également beaucoup plus d’attentes : ils veulent comprendre, voir, participer… Il faut donc être capable de s’adresser à des publics variés et curieux. Il faut aussi identifier les bons interlocuteurs pour communiquer efficacement.

Les canaux de communication varient de plus en plus actuellement. Il est donc nécessaire d’être à jour avec les médias “anciens” (revues, télévision...), mais aussi les “nouveaux” médias (réseaux sociaux, plateformes vidéos…), ceci, afin d’être en phase avec les publics qui utilisent ces différents réseaux.

Enfin, et cela risque de devenir la norme, il faut pouvoir faire face aux crises, aux questionnements, aux controverses… Bref, il devient nécessaire de communiquer sur des sujets à chaud (et ce n’est pas la situation sanitaire actuelle qui viendra me contredire...).

 

SELL Your Research, un guide pertinent ?

Agent Majeur a beaucoup de très bons retours de la part des formés. Ils sont très enthousiastes et constatent très vite leurs progrès. Certains reviennent d’ailleurs pour suivre deux ou trois autres formations. Des évaluations sont également mises en place à l’issue de la formation et remplies par les formés, ceci permet d’avoir le retour à chaud. Un retour à froid est aussi demandé 3 mois après la formation, afin d’avoir les avis après application de la méthode.

Celle-ci a été testée sur de nombreux scientifiques différents, y compris étrangers (Russes, Chinois, Américains..). Les formés sont majoritairement des chercheurs et doctorants, mais la méthode s’adresse tout autant à des porteurs de projets innovants, des commerciaux techniques ou encore des communicants scientifiques.

Chaque présentation est un nouveau challenge, l’utilisation du guide est donc une aide pour les relever et les réussir. La méthode étant structurée, il est facile de retrouver les différents conseils, que ce soit pour s’adapter à différents publics, définir son message principal ou encore créer son plan grâce à une Mind Map. Ce guide est fait pour y venir, y revenir et y rerevenir en fonction des présentations.

Communication scientifique, Agent Majeur

© Agent Majeur.

 

SELL You Research : un ouvrage qui fera date ?

Un projet de longue haleine

L’ouvrage s’est créé autour des outils et des techniques, testés par Alexia au cours de ses activités de formation. En 12 ans, la méthode a ainsi beaucoup évolué. Par exemple, au départ, il n’y avait pas de double “L”. Alexia et James ajouteront le “L” de “Logistique”, car il est apparu que les aspects techniques de micro, de lumières… sont aussi très importants. Une présentation préparée sur le bout des doigts peut vite tourner au cauchemar juste à cause d’un micro qui ne fonctionne pas ! Il faut donc apprendre à anticiper et à réagir, le cas échéant.

Je vous ai déjà présenté quelques coulisses de la rédaction d’ouvrages. Nous l’avons constaté, c’est un travail de longue haleine, SELL Your Research ne fait pas exception… Il aura fallu environ un an, entre le début du projet et le rendu du manuscrit, l’écriture en elle-même représentant 4 à 5 mois de travail. Ce sont surtout les “reviews” (corrections) qui ont pris le plus de temps. Au final, l’ouvrage est publié après près de 2 ans d’efforts, mais ça en valait la peine ! De plus, la rédaction d’un ouvrage permet d’enrichir et d’approfondir certains projets, que l’on n’a pas forcément le temps de creuser autrement.

Le choix de l’éditeur s’est porté sur Springer qui regroupe la majorité des livres de référence en sciences, en langue anglaise. Avant même de commencer la rédaction du livre, l’équipe lui avait donc soumis le projet et le potentiel sommaire et la collaboration s’est construite sur cette base.

 

Sell Your Research : une lecture éclairante pour se lancer dans la communication scientifique

Le guide, très complet, se découpe en différentes parties. Ceci permet une lecture facilitée et encourage à revenir sur un point précis, si on le souhaite. Il rappelle l’importance de communiquer sur ses travaux. La communication doit être une “fenêtre” ouvrant sur l’ensemble des recherches. La communication est une lucarne qui éclaire, attire et donne envie d’en découvrir plus.

La lecture est aisée, notamment grâce à l’utilisation de comparaisons et métaphores qui parlent à tous : la mise en application directe de ses propres conseils ! Le guide donne ainsi les outils et les étapes essentiels pour communiquer efficacement : quels publics ? Quel type de présentation ? Quelle longueur ? On y trouve plein d’astuces et de conseils pour se lancer sereinement !

 

Un livre à mettre dans toutes les bibliothèques de sciences

SELL Your Research a sa place dans toutes les universités et tous les laboratoires, auprès des chercheurs et doctorants. Il prend également tout son sens dans les bibliothèques des formations à la communication scientifique ou au journalisme scientifique. En effet, cette méthode gagne a être connue et appliquée par les personnes qui accompagnent les chercheurs dans leur communication.

Découvrons en quelques mots, ce qu’Alexia nous propose de retenir de la méthode SELL. La communication s’apprend, c’est plus technique qu’on ne l’imagine. Il faut se poser les bonnes questions dans le bon ordre afin d’obtenir les bonnes réponses et au final proposer une présentation qui sert les objectifs fixés.

Certes, la méthode SELL se dédie surtout à la communication orale, mais qui sait ? Peut-être un guide pour la communication écrite émergera-t-il aussi ? En effet, Agent Majeur a également créé une méthode pour bien préparer ses communications écrites, la méthode SLAM !

Communication scientifique, Agent Majeur

© Agent Majeur.

Vous pourriez aussi aimer...

Laisser un commentaire