La Vache Bizarre, Lucca Éditions, Jean-Baptiste de Panafieu, Caroline Picard

[Vendredi Lecture] : La Vache Bizarre, un joli conte randonnée

Découvrir la différence avec La Vache Bizarre

 

La Vache Bizarre, Lucca Éditions, Jean-Baptiste de Panafieu, Caroline Picard

En cette période de vacances scolaires, je vous propose d’échanger autour d’un sympathique album pour enfants, La Vache Bizarre.

Ce bel illustré, édité chez Lucca Éditions a été élaboré par Jean-Baptiste de Panafieu (les textes) et par Caroline Picard (les dessins). Le premier est professeur agrégé de sciences naturelles et docteur en océanologie biologique. Après quelques années d’enseignement, il s’est aujourd’hui tourné vers la rédaction d’ouvrages et de romans de vulgarisation scientifique. Je peux notamment vous conseiller la saga L’Éveil, un roman très intéressant qui questionne sur les droits des animaux ou encore Darwin à la Plage qui explique le concept de la théorie de l’évolution. Caroline Picard, quant à elle, est illustratrice naturaliste. Elle s’est notamment consacrée à l’illustration pour les maisons d’édition et, actuellement, elle enseigne le dessin dans des écoles d’arts graphiques.

La Vache Bizarre résulte donc d’un travail collaboratif entre ces deux passionnés de sciences. À destination des jeunes enfants, à partir de 3 ans, l’album est construit sous la forme d’un conte randonnée.

Quels intérêts l’album offre-t-il aux enfants ?

 

La Vache Bizarre, un conte randonnée pour jeunes enfants

Une structure narrative particulière

La Vache Bizarre est un album illustré rédigé sous la forme d’un conte randonné. Ces histoires ont plusieurs caractéristiques essentielles. Tout d’abord, elle se construise autour d’un personnage central et d’un élément déclencheur. Ici, le personnage central est le petit singe, parti en exploration. L’élément déclencheur est sa rencontre avec cette étrange vache et ses attributs extraordinaires. Cet élément déclencheur est essentiel car il amène le questionnement et la nécessité de résoudre un problème.

Le conte randonné est se distingue par une formule qui se répète et qui structure le récit et son état d’avancement. Dans La Vache Bizarre, la formule répétitive  correspond à la phrase « Une vache qui… ». Cette formule fait avancer l’histoire en amenant à chaque fois un nouveau rebondissement et une nouvelle découverte, jusqu’à l’obtention de la réponse et donc la résolution du problème et du questionnement.

La Vache Bizarre, Lucca Éditions, Jean-Baptiste de Panafieu, Caroline Picard

 

Des histoires qui plaisent aux enfants

Les contes randonnées sont très intéressants pour les jeunes enfants (maternelles et CP). En effet, les enfants aiment se répéter les phrases, les formules de ces contes. Ils apprécient aussi beaucoup poser des questions. La Vache Bizarre s’inscrit parfaitement dans la phase de vie où l’enfant passe son temps à demander « pourquoi ».

La structure narrative des contes randonnées est donc adaptée aux enfants qui vont pouvoir facilement retenir l’histoire. Celle-ci est construite de manière ordonnée, toujours sur le même schéma. Dans La Vache Bizarre, c’est la découverte des différents attributs physiques de l’animal étrange qui structure le récit. Ces derniers s’accumulent et amènent toujours plus de questions, ainsi qu’une construction et une révélation de l’animal.

 

La Vache Bizarre, un bel album pour amener les enfants à découvrir le monde

Du questionnement…

L’ouvrage met en scène la différence et la découverte de l’autre, en s’appuyant sur le principe des enquêtes et du questionnement.

Le questionnement prend deux formes. Une forme directe, dans l’histoire, avec le singe qui pose les questions à l’animal étrange. Ainsi qu’une forme plus indirecte, où l’on invite les jeunes enfants à s’interroger et à mettre en place les prémices de la démarche scientifique. Le questionnement prend surtout une forme orale. Ce langage oral permet aux enfants de comprendre le monde qui les entoure et ses possibles interactions. Dans l’album, ils vont notamment découvrir deux grands mammifères fascinants. Le questionnement oral précise également aux enfants qu’ils ont besoin des autres pour résoudre un problème, découvrir de nouvelles choses et aller voir ailleurs. Il ne faut pas hésiter à se montrer curieux et à poser des questions.

Une autre formule répétitive se retrouve dans l’album ; les fameux « pourquoi ? ». Pourquoi êtes-vous énorme et toute grise ? ». Ces « pourquoi » encouragent l’enfant à découvrir le monde qui l’entoure, à faire preuve de curiosité et à chercher à comprendre, à trouver des explications.

La Vache Bizarre, Lucca Éditions, Jean-Baptiste de Panafieu, Caroline Picard

 

… À la découverte et au partage

Bien que l’album concerne un public trop jeune pour réellement mettre en place une démarche scientifique, des prémices apparaissent malgré tout. Tout d’abord, l’enfant est doit créer des sortes d’hypothèses. En effet, on l’invite à partir de ce qu’il connait (une vache) pour arriver ensuite à quelque chose de nouveau (l’animal mystère) sous forme de tâtonnements (les questions).

La Vache Bizarre fait aussi la part belle au partage. Le petit singe va ainsi partager son histoire et son expérience avec sa famille. Ceci montre donc qu’il est important de communiquer et de partager les découvertes, pour les faire profiter au plus grand nombre.

 

Un bel album, à déguster pour petits et grands

L’album est très joliment illustré. Les dessins sont en accord avec le texte. On se retrouve donc littéralement avec la possibilité de « mettre des images » sur les mots, d’utiliser le visuel pour aider à la construction de l’imagination. Ce qui permet d’aider les enfants à faire preuve de créativité.

Il y a également beaucoup d’humour et de bienveillance, notamment pour comprendre et assimiler les principes de la différence et de la tolérance. Beaucoup de comparaisons et de métaphores permettent à l’enfant de bien visualiser cet animal bizarre, telles que les « oreilles immenses comme deux grands parasols ».

Pour résumer, en quelques mots, La Vache Bizarre offre de magnifiques illustrations, un texte court et du vocabulaire facile et compréhensible. Sa structure en forme de conte randonnée encourage l’enfant à s’interroger et à découvrir le monde. Je laisserai les derniers mots à l’analyse par une professeur des écoles, enseignante en maternelle. Elle conseille cet album, parfait pour comprendre la différence. Il ravira les enfants et les adultes qui devront leur lire l’histoire.

La Vache Bizarre, Lucca Éditions, Jean-Baptiste de Panafieu, Caroline Picard

 

Connaissez-vous La Vache Bizarre ? Que pensez-vous des contes randonnées ?

Vous pourriez aussi aimer...

1 commentaire

  1. […] fois n’est pas coutume, je vais donc laisser de côté les livres et vous proposer de m’accompagner dans les coulisses des sciences à la télé. Je vais […]

Laisser un commentaire