YouTube, vidéo, vulgarisation scientifique

YouTube et la vulgarisation scientifique

La vulgarisation scientifique sur YouTube, pourquoi ?

 

YouTube, vidéo, vulgarisation scientifique

© Wikifur.

YouTube est sûrement l’une des plateformes de partage de vidéos la plus connue. Elle déborde de contenus extrêmement variés, allant de sketch et musiques, aux tutos, en passant, bien sûr par les sciences.

Les vidéos de sciences et de technologie sont effectivement bien présentes sur la plateforme. En 2020, on recensait près de 450 chaînes de vulgarisation scientifique francophones. De plus, chez les 15-25 ans, les vidéos de sciences et techniques arrivent en quatrième position parmi ce qu’ils regardent.

YouTube est donc devenu très populaire. La plateforme aide à toucher des publics très variés. Pourquoi est-elle si appréciée ? Qu’est-ce qui la rend si attractive ? Comment s’assurer que les vidéos seront consultées ?

Quelques pistes de réponses…

 

YoutTube, une plateforme qui plaît à (presque) tous

Un intérêt pour les jeunes publics et les étudiants

Les jeunes publics (notamment 15-25 ans) consultent de plus en plus les réseaux sociaux pour s’informer. Parmi tous les contenus qu’ils ont à disposition, les vidéos ont leur préférence. C’est particulièrement vrai pour ce qui est du contenu pédagogique. YouTube est alors la plateforme privilégiée. C’est un effet la plus usitée aujourd’hui, les contenus sont donc riches et variés.

Les chaînes de sciences et techniques sont très appréciées. Certes, les jeunes publics ne les associent pas forcément aux sciences. Ils répondront même, dans une enquête Ipsos/Lecture jeunesse, qu’ils ne s’intéressent pas spécialement aux sciences. Alors même, qu’ils sont friands de vidéos en lien avec la high-tech, la santé, l’astronomie, l’écologie ou encore l’informatique. C’est très intéressant de constater que ces domaines ne sont finalement pas considérés comme des sciences. Finalement, il faudrait pousser l’enquête plus loin et demander aux jeunes ce qu’ils entendent pas « sciences ».

Mais pourquoi un tel succès pour ces vidéos de sciences et techniques ? Une première réponse pourrait venir des sujets traités. Les YouTubeurs choisissent souvent des sujets du quotidien, qui parlent à tout le monde. C’est effectivement une recette qui marche. Parler des sciences concrètement, en les inscrivant dans le vécu. Ceci aide les publics à se sentir concernés.

 

Des YouTubeurs qui savent s’adapter

Une deuxième réponse à l’attrait pour les vidéos de sciences pourrait provenir des YouTubeurs eux-mêmes. Ces derniers n’hésitent pas à se mettre en scène. Elle.Il.s apparaissent physiquement dans leur vidéo et incarnent donc leur message. C’est une façon de mettre de l’humain dans les sciences, même si ce ne sont pas forcément elle.eu.x qui sont à l’origine des sujets et résultats présentés. Les publics se sentent plus proches de la personne qui leur parle.

Cette proximité est également due au langage employé par les YouTubeurs. Ces derniers utilisent souvent un langage assez standardisé, que l’on peut retrouver dans différentes chaînes. Et ce langage, est plutôt « jeune », en tout cas très accessible. Ce qui aide donc à avoir des vidéos très appréciées et suivies par des publics variés. Cette approche ouverte et accessible passe notamment par l’humour. Les YouTubeurs utilisent souvent plus de techniques comiques que dans d’autres médias de vulgarisation scientifique. Ces langages rendent donc les contenus plus sympathiques et décontractés.

 

Le succès des vidéos de sciences sur YouTube

YouTube, vidéo, vulgarisation scientifique

© PublicDomainPictures.

Un succès aussi auprès des enseignants

La plateforme touche donc des publics très différents. Parmi eux, on trouve aussi des enseignant.e.s. Elle.Il.s voient effectivement en YouTube un outil d’apprentissage privilégié. À travers les vidéos, elle.il.s ont la possibilité d’innover, notamment dans la création de leurs cours. Les vidéos servent alors de supports visuels et sont ensuite complétées avec l’apport de connaissances diffusées par l’enseignant.e. Les vidéos aident à engager des discussions, à apporter des exemples concrets ou encore à susciter la curiosité des élèves… Depuis 2020, notamment, il y a donc une évaluation très positive de la part des enseignant.e.s pour YouTube.

Pour ce qui est de l’intérêt pour la création des cours, ce qui plaît le plus, ce sont les vidéos avec des thèmes interdisciplinaires. Cela aide effectivement à mener des projets pédagogiques plus complets. Les vlogs également (s’ils ont un sujet scientifique) sont très appréciés. Ils permettent en effet d’ancrer de manière plus concrète certaines connaissances traitées dans les vidéos.

 

Mesurer le succès des vidéos

Il n’est pas toujours évident de mesurer de manière claire et précise le succès d’une vidéo. Plusieurs facteurs et indicateurs existent. C’est donc parfois compliqué de choisir les plus pertinents. Certains modèles révèlent que les facteurs permettant de mesurer la popularité d’une vidéo réside dans le nombre de likes. Mais pas seulement. La productivité de la chaîne, l’âge des vidéos (leur date de publication) ou encore le format de la vidéo sont autant de critères importants.

Nous l’avons vu, YouTube est un géant de la vidéo. C’est le deuxième site web le plus consulté au monde, avec 2 milliards d’utilisateurs qui regardent des vidéos chaque mois. En revanche, seulement 3% des vidéos postées concentrent 85% des vues. Pour qu’une vidéo soit visionnée, il faut donc qu’elle soit très engageante. Le début de la vidéo, surtout, est primordial ! C’est cette accroche qui va hameçonner et aider à un visionnage complet. Le format et la présentation des vidéos sont donc très importants. Ils vont aider à renforcer l’intérêt et l’engagement des publics.

Parmi les différentes vidéos de sciences, les études ont montré que celles avec le plus de succès cochaient différentes cases. Il s’agissait soit de monologues, d’animations, de documentaires ou encore de questions et réponses. Étant donné leur complexité modérée de production, les créateurs ont plus de temps à accorder au montage. De plus, ces vidéos proposent également des techniques de storytelling très sophistiquées.

 

L’intérêt des vidéos YouTube pour les scientifiques

La plateforme n’est pas seulement intéressante pour les personnes qui consomment. Elle recèle aussi beaucoup d’intérêts pour les créateur.trice.s, en particulier les scientifiques.

En effet, la création va les aider dans plusieurs domaines. Tout d’abord, cela peut leur permettre d’aider à améliorer leurs compétences de communication. Communication, bien sûr, à l’oral, mais aussi à l’écrit. En effet, la création d’une vidéo nécessite l’écriture d’un script en amont. Les scientifiques peuvent notamment utiliser des techniques de création d’histoire. C’est une bonne façon de transmettre leurs recherches plus facilement. La vidéo aide aussi à illustrer concrètement les sujets de recherche. Et parfois, on le sait, une image vaut mille mots ! Enfin, grâce à leurs vidéos, les scientifiques vont pouvoir se « connecter » plus facilement à leurs publics et ainsi susciter des vocations auprès des plus jeunes.

En bref, pour les scientifiques, créer des vidéos est certes chronophage, mais bénéfique ! Il.elle.s vont développer leur créativité et développer leurs compétences de persuasion. Des qualités essentielles pour leur carrière scientifique. C’est effectivement une aide pour l’écriture, l’enseignement, les présentations orales ou encore les demandes de subventions. En outre, c’est également un super service rendu à l’humanité ! Cela donne une littérature différente aux publics et donc peut aider à réduire la désinformation et les infox…

 

Conclusion (Ce qu’il faut retenir)

La plateforme YouTube propose depuis quelques années de nombreuses et variées vidéos de sciences. Ces dernières, contrairement à ce qu’on pourrait attendre, sont très appréciées, en particulier auprès des jeunes publics.

Ce succès tient surtout aux YouTubeurs qui ont compris comment s’adapter aux utilisateurs. Il.elle.s utilisent les mêmes langages, de l’humour et aussi beaucoup de concret. C’est effectivement un ingrédient essentiel à la bonne réalisation de la recette : ancrer les savoirs dans le vécu et le quotidien des publics.

Les enseignants apprécient aussi la plateforme et sa richesse. Les vidéos leur offrent des supports très variés, sur lesquels ils s’appuient ensuite pour construire leurs projets pédagogiques. YouTube est également très intéressant pour les scientifiques. Ces derniers peuvent développer de nombreuses compétences grâce aux vidéos. De plus, en investissant la plateforme, il.elle.s aident à lutter contre la désinformation et les fake news.

Finalement, ce qu’il faut retenir c’est que la création de vidéos est « un voyage, pas une destination ». Il est donc important de prendre plaisir à expérimenter et à tester de nouvelles choses. C’est ainsi qu’on peut ensuite trouver sa propre voi.e.x !

YouTube, vidéo, vulgarisation scientifique

© PxHere.

 

Que pensez-vous de YouTube pour les sciences ? Est-ce un succès ?

 

Sources :

Vous pourriez aussi aimer...

1 commentaire

  1. […] Pour en savoir plus, il suffit de cliquer là ! […]

Laisser un commentaire